Huile d’Olive Vierge Extra Carli Delicato

Voir toutes les recettes  —> https://jack68500.wordpress.com/huile-dolive-vierge-extra-carli-delicato/

Gratin de Penne au Pesto


Préparation :  15 Min. Cuisson :  30 Min. Difficulté
Ingrédients (pour 4 personnes) :
400 g de Penne Rigate, 100 g de parmesan râpé, 150 g de gruyère râpé, 1 pot de Pesto, 4 cuillères à soupe d’Huile d’Olive Vierge Extra Carli Delicato, 50 cl de lait, 25 g de farine, 4 œufs, sel et poivre, ½ cuillère à café de noix de muscade.
Préparation :
Faites cuire les pâtes al dente dans une grande quantité d’eau bouillante salée. Dans une casserole, faites chauffer 3 cuillères à soupe d’huile, ajoutez la farine, remuez 1 mn à feu doux puis versez le lait, fouettez et laissez épaissir la béchamel. Salez, poivrez et ajoutez la noix de muscade. Egouttez les pâtes et mélangez-les bien avec la béchamel, le Pesto, les jaunes d’œuf, le gruyère et la moitié du parmesan. Salez légèrement et poivrez. Montez les blancs en neige et ajoutez-les délicatement à la préparation. Déposez ce mélange dans un plat à gratin, parsemez avec le reste du parmesan et versez dessus l’huile d’olive restante. Faites gratiner 15 mn au four préchauffé à 180°. Ce plat original et raffiné, est idéal pour un repas improvisé.
Publicités

Publié 8 mars 2013 par jacqueslucienne dans == CONSO

  • CA POURRAIT CORRESPONDRE A UN CERTAIN FRANCOIS_
    il etait une fois un enorme monstre qui mangeait tous les habitants de la foret! Rien ne pouvait l'arreter.Mais un jour,il s'ecroula raide mort... a l'autopsie on constata qu'il avait un anus si minuscule qu'il ne pouvait pas evacuertout ce qu'il avait devore. MORALITE:quand t'es un petit trou du cul,evite d'avoir une grande gueule

  • MAZARIN

    A méditer, la citation de Colbert & Mazarin, qui n'a pas pris une seule ride !

    Colbert : Pour trouver de l'argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. j’aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou…
    > > > > > > > > > > Mazarin: Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l'État…, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l'État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.
    > > > > > > > > > > Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?
    > > > > > > > > > > Mazarin : On en crée d'autres.
    > > > > > > > > > > Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà.
    > > > > > > > > > > Mazarin : Oui, c’est impossible.
    > > > > > > > > > > Colbert : Alors, les riches ?
    > > > > > > > > > > Mazarin: Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres
    > > > > > > > > > > Colbert : Alors, comment fait-on ?
    > > > > > > > > > > Mazarin: Colbert, tu raisonnes comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! c'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… c'est un réservoir inépuisable.
    > > > > > > > > > >
    > > > > > > > > > > Extrait du "Diable Rouge" !
    > > > > > > > > > > C'était il y a 4 siècles !