Exclusif : vers une armée de terre à trois vitesses

Jeudi 28 février 2013

 

Les unités seraient réparties entre forces d’urgence,
de stabilisation et d’intervention ultime.
Un retour vingt ans en arrière…

Exclusif : vers une armée de terre à trois vitesses

C’est à un retour près de vingt ans en arrière que se prépare l’armée de terre, si l’on en croit les réflexions en cours dans les états-majors. Selon les modèles qui pourraient sortir du livre blanc et de la loi de programmation, l’armée de terre serait réorganisée autour de trois forces : urgence, stabilisation et intervention ultime. A ces trois niveaux correspondraient des unités pré-désignées.
Renaîtrait ainsi, sous une forme nouvelle, l’armée à plusieurs vitesses que l’on connaissait dans les années 80 avec la Force d’action rapide (FAR) et le Corps blindé mécanisé. Aux uns, les opérations extérieures, avec l’exposition médiatique et les primes afférentes. Aux autres, les matériels lourds et chers, la guerre improbable et les camps de Champagne…
Si ce plan est adopté, il s’agirait d’un tournant radical par rapport à la tendance de ces quinze dernières années, qui consistait à transformer toute l’armée de terre en une force projetable. Il n’est pas sûr que ce retour en arrière, décidé sous la contrainte budgétaire, passe bien dans les troupes concernées.
Ce modèle ressemble à celui récemment adopté par l’armée britannique "British Army 2020 ", réorganisée autour de deux forces : la Reaction Force et l’Adaptable Force.

Jean-Dominique Merchet   

Publicités

Publié 28 février 2013 par jacqueslucienne dans == CONSO

  • CA POURRAIT CORRESPONDRE A UN CERTAIN FRANCOIS_
    il etait une fois un enorme monstre qui mangeait tous les habitants de la foret! Rien ne pouvait l'arreter.Mais un jour,il s'ecroula raide mort... a l'autopsie on constata qu'il avait un anus si minuscule qu'il ne pouvait pas evacuertout ce qu'il avait devore. MORALITE:quand t'es un petit trou du cul,evite d'avoir une grande gueule

  • MAZARIN

    A méditer, la citation de Colbert & Mazarin, qui n'a pas pris une seule ride !

    Colbert : Pour trouver de l'argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. j’aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou…
    > > > > > > > > > > Mazarin: Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l'État…, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l'État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.
    > > > > > > > > > > Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?
    > > > > > > > > > > Mazarin : On en crée d'autres.
    > > > > > > > > > > Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà.
    > > > > > > > > > > Mazarin : Oui, c’est impossible.
    > > > > > > > > > > Colbert : Alors, les riches ?
    > > > > > > > > > > Mazarin: Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres
    > > > > > > > > > > Colbert : Alors, comment fait-on ?
    > > > > > > > > > > Mazarin: Colbert, tu raisonnes comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! c'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… c'est un réservoir inépuisable.
    > > > > > > > > > >
    > > > > > > > > > > Extrait du "Diable Rouge" !
    > > > > > > > > > > C'était il y a 4 siècles !