60 fois NUL !

_404528_290151061114124_404792891_n
___________________________________________________________________________________________
——————–
ÊTES-VOUS D’ACCORD / PAS D’ACCORD ?

À peine élu, le président « normal », qui jure qu’il ne se déplacera qu’en train saute dans un jet privé pour rallier Paris.
1. 6 mai – Le président « normal » prend un jet privé le soir de son élection.

2. 6 mai – Plus de drapeaux étrangers que de français à la Bastille.

François Hollande va saluer ses partisans place de la Bastille, à Paris. Il s’exprime « sans ciller face à une foule qui arbore plus de drapeaux roses, rouges et étrangers que de drapeaux tricolores
——————–
3. 9 mai – Premier reniement : François Hollande renonce à bloquer le prix de l’essence.

François Hollande l’avait pourtant promis le 20 janvier 2012. Avant même son investiture, il renie un de ses engagements phares, dont nous n ‘avions cesse de dénoncer la démagogie.
——————–
4. 15 mai – Une cérémonie d’investiture marquée par la mesquinerie.

Dans la cour de l’Élysée, François Hollande refuse ostensiblement de raccompagner Nicolas Sarkozy. Dans son premier discours. il rend hommage à l’action de tous les présidents qui l’ont précédé, sauf Nicolas Sarkozy. Grossièreté et inélégance sont au rendez-vous.
——————–
5. 15 mai – François Hollande nomme un Premier ministre condamné par la justice.

François Hollande avait déclaré, le 12 avril 2012, dans le JDD : « Je n’aurai pas autour de moi à l’Élysée des personnes, jugées et condamnées. » Jean-Marc Ayrault est nommé Premier ministre alors qu’il a été condamné à six mois de prison avec sursis en 1997, pour octroi illégal de contrats publics.
——————–
6. 16 mai – L’imposture de la réduction des salaires des ministres.

Jean-Marc Ayrault annonce une baisse de 30% du salaire des ministres, mais son gouvernement compte 14 membres de plus que le premier gouvernement de Nicolas Sarkozy. Au final, ce gouvernement pléthorique coûtera plus cher aux contribuables français
——————–
7. 17 mai – Premier couac gouvernemental sur la semaine scolaire de cinq jours.

Vincent Peillon, ministre de l’Éducation nationale annonce sans concertation le retour de la semaine de cinq jours à l’école primaire … Il est désavoué par Jean-Marc Ayrault.
——————–
8. 20 mai – Retrait précipité d’Afghanistan ; la France perd en crédibilité internationale.

Au mépris de nos engagements internationaux, François Hollande annonce un retrait précipité de nos troupes combattantes d’Afghanistan.
——————–
9. 29 mal – Limogeages de hauts fonctionnaires en raison de leur orientation politique.

François Hollande annonce le limogeage de trois hauts fonctionnaires jugés trop proches de Nicolas Sarkozy. La construction d’un État-PS est en marche. Aujourd’hui, le « nettoyage » se poursuit.
——————–
10. 4 Juin – Marisol Touraine refuse d’être auditionnée par le Parlement au sujet du décret sur la réforme des retraites.

Pour la première fois sous la Vème République, un ministre refuse d’être auditionné par une commission parlementaire.
——————–
11. 5 juin – Le gouvernement s’attaque au régime de l’auto entrepreneur.

Le gouvernement lance une charge violente contre les auto-entrepreneurs accusés de créer de la « concurrence déloyale ». C’est le début d’une longue litanie d’attaques contre tous les Français qui prennent des risques pour créer de l’activité dans notre pays.
——————–
12. 5 juin – Cécile Duflot veut dépénaliser le cannabis.

Cécile Duflot plaide pour la dépénalisation du cannabis. Plutôt que d’exiger sa démission, Jean-Marc Ayraull répond que « le gouvernement n’a rien dit sur ce sujet ».
——————–
13. 12 juin – Tweet de Valérie Trierweiler ; les Français pris en otages par les problèmes de couple de François Hollande.

La compagne du chef de l’État soutient officiellement l’opposant à Ségolène Royal lors des élections législatives. Les Français se retrouvent pris dans un imbroglio sentimental. François Hollande avait pourtant affirmé le 6 mars 2012 : « Je respecte la vie privée, y compris celle du président de la République. Mais je ne pense pas qu’elle ait besoin de s’exhiber ».
——————–
14. 29 juin – Le récépissé pour les contrôles d’identité est enterré.

Le 30ème engagement de François Hollande consistait à mettre en place un récépissé pour lutter contre les contrôles d’identité au faciès. Le 29 juin. Manuel Valls déclare : « Je ne veux pas imposer un dispositif qui. très vite. tournerait au ridicule et serait inopérant.
——————–
15. 2 juillet – Parution du décret sur la retraite à 60 ans.

Le retour partiel à la retraite à 60 ans ? Une décision irresponsable : quand on vit plus longtemps, il faut travailler plus longtemps. Une décision financée par une hausse des cotisations pour tous les salariés.
——————–
16. 14 juillet – François Hollande s’en prend à la famille Peugeot.

Le président qui voulait rassembler accuse la famille Peugeot de « mensonge » … C’est le début d’une stratégie de recherche de bouc émissaire, pour masquer la faiblesse du gouvernement.
——————–
17. 17 juillet – Taxation des heures supplémentaires.

La gauche s’ attaque aux classes moyennes et populaires et décourage le travail : près de 9 millions de salariés qui bénéficiaient de ce dispositif vont perdre en moyenne 500 € environ par an.
——————–
18. 17 juillet – Doublement de l’imposition de l’épargne salariale.

La participation et l’intéressement voulus par le général de Gaulle pour favoriser la cohésion sociale et récompenser les salariés sont battus en brèche. Près de 9 millions de salariés risquent de perdre en moyenne plus de 250 € par an.
——————–
19. 17 juillet – Suppression de la TVA anti-délocalisation.

Le gouvernement porte atteinte à la compétitivité de nos entreprises et pénalise l’emploi.
——————–
20. 19 Juillet – Rétablissement des droits de succession.

Nicolas Sarkozy avait exonéré de droits de succession 95% des Français. La gauche rétablit et augmente les droits de succession pour tous.
——————–
21. 20 juillet – Le PS rend gratuite l’aide médicale d’Etat (AME) pour les clandestins.

Les députés PS suppriment la franchise de 30 € pour bénéficier de l’AME. Les clandestins profitent ainsi de soins 100% gratuits à la différence d’une écrasante majorité de Français.
——————–
22. 20 juillet – La gauche supprime la prise en charge des frais de scolarité pour les Français établis hors de France.

Alors que la gauche trouve des crédits pour rendre gratuits les soins des clandestins, elle fait des économies sur la scolarisation des Français résidant à l’étranger.
——————–
23. 3 août – Cécile Duflot distribue des Légions d’honneur à ses amis.

La presse révèle que la ministre Cécile Duflot, dirigeante d’ Europe Écologie-Les Verts. a distribué des légions d’honneur à une quinzaine d’ amis élus verts, socialistes ou communistes, mais n’a distingué aucun élu d’opposition. Sectarisme et népotisme se disputent le pouvoir..
——————–
24. 7 août – Christiane Taubira renie la promesse de campagne de François Hollande sur les centres éducatifs fermés.

Christiane Taubira affirme qu’il faut sortir du « fantasme » selon lequel les centres éducatifs fermés constituent « la » solution en matière de délinquance juvénile. Dans son engagement n°52, François Hollande s’était pourtant engagé à en doubler le nombre.
——————–
25. 17 août – Imbroglio sur la question des Roms.

Alors que certains camps de Roms sont démantelés, Cecile Duflot déclare dans Libération : « Stigmatiser sur une base ethnique une population déjà discriminée et expulser, dans une absurde et coûteuse logique d’objectif chiffré – comme l’a fait le précédent gouvernement – est non seulement honteux, c’est aussi inefficace ».
——————–
26. 24 août – Pataquès sur le retour de la publicité sur les chaines publiques.

Jérôme Cahuzac affirme que « se posera la question, ou bien une taxe de plus, ou bien la publicité à la télévision ». La ministre de la Culture, Aurélie Filippetti lui répond que « cette proposition n’a pas été retenue par le gouvernement ».
——————–
27. 26 août – Arnaud Montebourg affirme que « le nucléaire est une filière d’avenir », mais François Hollande ferme la centrale de Fessenheim.

Porte-parole du PS, David Assouline affirme qu’Arnaud Montebourg a donne son « sentiment personnel », et que sa déclaration n’engage pas le gouvernement. Et pour cause, le 14 septembre, François Hollande annonce la fermeture de la centrale de Fessenheim, en Alsace, l’une des plus sûres et des plus rentables du réseau nucléaire français.
——————–
28. 30 août – Le gouvernement ouvre la porte à des « salles de shoot ».

Marisol Touraine se déclare favorable à des salles d’injection de drogue payées et gérées par l’ État.
——————–
29. 31 août – Conflit d’intérêts lié au choix de la banque Lazard comme conseil pour la future banque des PME.

Arnaud Montebourg et Pierre Moscovici ont choisi le banquier Matthieu Pigasse pour conseiller la Banque publique d’investissement. Matthieu Pigasse est aussi propriétaire du journal les Inrocks, qui a pour rédactrice en chef la compagne d’Arnaud Montebourg, Audrey Pulvar. François Hollande avait promis le 2 mai : « Moi. président de la République, il y aura un code de déontologie pour les ministres, qui ne pourraient pas rentrer dans un conflit d’ intérêts ».
——————–
30. 13 septembre – François Hollande commande des sondages à Élysée.

Le Parisien révèle que François Hollande commande des enquêtes d’opinion depuis l’Élysée. Le 15 avril. il avait déclaré : « L’Élysée ne commandera plus de sondages ».
——————–
31. 17 septembre – Les députés PS exigent le droit de vote pour les étrangers.

Soixante-quinze députés PS rappellent dans le Monde à François Hollande sa promesse N° 50 de campagne d’instaurer le droit de vote des étrangers. L’Élysée réagit : « Ce qui est clair, c’est que l’engagement sera tenu. » Le PS veut remplacer le vote populaire par un vote communautaire pour conserver le pouvoir, au détriment de la conception républicaine qui lie nationalité et droit de vote.
——————–
32. 18 septembre – La gauche veut abroger la loi sur le service minimum dans les transports.

François Hollande avait déclaré, le 26 janvier 2012 : « Je maintiendrai le service minimum. » Le Parisien rapporte pourtant que le ministre des Transports, sous la pression des syndicats, envisage de revenir sur celle loi qui empêche que l exercice du droit de grève ne prive les Français de la liberté de circuler.
——————–
33. 27 septembre – Jean-Marc Ayrault ment aux Français quand il affirme que 90% d’entre eux seront épargnés par les hausses d’impôts.

100% des Français seront affectés par cette augmentation sans précédent de 33 milliards d’euros de la fiscalité, dont 9 millions de salariés avec la taxation des heures supplémentaires, 16 millions de foyers avec la hausse de 23% de l’impôt sur le revenu, 7.5 millions de retraités avec une taxe spéciale de 0,30%, 2,5 millions d’indépendants avec une hausse des cotisations de 1.3 milliard d’euros …
——————–
34. 5 octobre – Les « pigeons » font reculer Pierre Moscovici.

Des entrepreneurs de PME innovantes, réunis au sein du mouvement des « pigeons ». dénoncent le risque que prend la gauche de tuer tout esprit d’entreprise en imposant jusqu’à plus de 60% les plus-values de cession. Le gouvernement doit reculer.
——————–
35. 9 Octobre – François Hollande fait adopter un traité européen qu’il avait combattu.

Le 17 mars 2012, François Hollande déclarait : « Ce traité est un risque » … Et la proposition n°11 de son programme était : « Je renégocierai le traité européen ». François Hollande a pourtant supplié sa majorité d’adopter ce traité qui était mot pour mot celui que Nicolas Sarkozy avait négocié. 29 députés socialistes, 12 députés verts et 13 députés communistes dénoncent cette trahison de François Hollande, en refusant de voter pour ce traité.
——————–
36. 12 octobre – Jean-Marc Ayrault veut indemniser les descendants des traites négrières.

Selon Mediapart, Matignon se dit « très ouvert » à des réparations financières, pour indemniser les descendants des victimes de la traite négrière. François Hollande le désavoue : « Il n’est pas question de réparations financières ».
——————–
37. 14 octobre – Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, juge « absurde » la règle des 3% de déficit défendue par François Hollande.

Pour Claude Bartolone, l’objectif de 3% de déficit public en 2013 « a un côté absurde ». Jean-Marc Ayrault le qualifie, le 16 octobre, d’objectif impératif ». Qui croire ? Le Premier ministre ou le président de l’Assemblée ? François Hollande ne tranche pas.
——————–
38. 15 octobre – Vincent Peillon demande un débat sur la dépénalisation du cannabis.

Le ministre de l’Éducation nationale, qui défend une « morale laïque », prône la dépénalisation d’une drogue.
——————–
39. 16 octobre – Jérôme Cahuzac est désavoué sur l’élargissement de la redevance télévisée aux résidences secondaires.

Le 14 octobre, Jérôme Cahuzac explique que « le gouvernement est favorable à un amendement » sur l’élargissement de la redevance télé aux résidences secondaires. Le 16 octobre. Jean-Marc Ayrault affirme que cette idée n’est « pas la position du gouvernement ». Au final, la redevance télé augmente pour tous les français.
——————–
40. 16 octobre – Le gouvernement et la majorité s’opposent sur la taxation des oeuvres d’art.

Le 10 octobre, les députés PS adoptent un amendement qui inclut les oeuvres d’art dans le calcul de l’ISF. Jean-Marc Ayrault assure le 16 octobre qu’il est opposé à cette disposition défendue par ses propres députés.
——————–
41. 18 octobre – Manuel Valls brade la nationalité française.

Manuel Valls supprime des critères objectifs de naturalisation, comme la connaissance de notre culture ou le fait d’occuper un emploi en CDI. La gauche remet en cause l’essence de l’intégration républicaine qui permet, au terme d’un parcours exigeant, de devenir français.
——————–
42. 18 0ctobre – Harlem Désir devient premier secrétaire du PS à l’issue d’une parodie de vote.

François Hollande, Martine Aubry et Jean-Marc Ayrault s’entendent pour imposer Harlem Désir à la tête du PS. François Hollande avait pourtant déclaré le 2 mai 2012 : « Moi, président de la République, je ne serai pas le chef de la majorité ». Et François Hollande s’entoure encore d’un homme condamné par la justice. Le 17 décembre 1998, Harlem Désir avait été condamné à 18 mois de prison avec sursis pour recel d’abus de bien sociaux.
——————–
43. 22 octobre – La gauche baisse de 50% le coût d’un visa pour obtenir un titre de séjour.

La gauche ouvre les vannes de l’immigration alors que notre pays n’est plus en mesure d’intégrer des immigrés correctement. François Hollande augmente massivement les impôts pour tous les Français, mais baisse ceux des étrangers : suppression de 30 € de franchise de l’AME et baisse de plus 50% du droit de visa pour entrer en France.
——————–
44. 23 octobre – Le porte-parole du gouvernement veut récrire les manuels scolaires en fonction de l’orientation sexuelle des personnages historiques.

Najat Vallat-Belkacem estime qu’il faut « passer en revue » les manuels scolaires afin de préciser l’orientation LGBT (lesbienne, gay, bi, trans) de certains personnages historiques. Ce n’est pas le rôle d’un gouvernement que de récrire les manuels scolaires pour réinterpréter l »histoire en fonction de l’orientation sexuelle de certains personnage. Comment ne pas s’ interroger sur l’objectif pédagogique de celte démarche ?.
——————–
45. 24 octobre – Jean-Marc Ayrault court-circuite le Conseil constitutionnel.

Avant même la délibération du Conseil constitutionnel, Jean-Marc Ayraull annonce la censure de la loi sur le logement social. Cela dénote un sidérant mépris pour l’indépendance du pouvoir judiciaire. Le Constitutionnaliste Didier Maus juge cette affaire « grave, anormale et sans précédent » dans l’histoire de la République ».
——————–
46. 30 octobre – Dans la même journée, Jean-Marc Ayrault se dit ouvert puis hostile à un débat sur les 35 heures.

Dans Le Parisien, Jean-MarcAyrault déclare : « Pourquoi ne pas revenir aux 39 heures payées 39″. Panique au gouvernement. Michel Sapin désavoue son Premier ministre : « Non, il ne faut pas supprimer les 35 heures. » Laurent Fabius esquive … Il dit qu’il n’y a pas de tabou, mais enfin il dit qu’il n ‘est pas favorable à cette mesure.» Jean-Marc Ayrault rectifie le tir en urgence : « Ce n’est pas le point de vue du gouvernement. Il n’est pas question de revenir sur les 35 heures ». La cacophonie gouvernementale atteint des sommets.
——————–
47. 31 octobre – Rejet par le Sénat de gauche de la loi de programmation budgétaire.

La loi de programmation budgétaire est rejetée par le Sénat où la gauche est majoritaire. Par la suite, le projet de loi de finances (PLF) puis le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS) seront aussi rejetés par le Sénat.
——————–
48. 6 novembre – La supercherie du crédit d’impôt pour les entreprises.

Le gouvernement annonce la création d’un crédit d’impôt pour les entreprises. Son montant de 20 milliards efface à peine les augmentations d’impôts votées depuis juin. C’est un monstre bureaucratique difficilement applicable. Le dispositif est financé par une hausse de la TVA de 7 milliards. François Hollande jurait le 14 juillet : « Je ne veux pas recourir à la TVA », et Jean-Marc Ayrault ajoutait le 27 septembre : « Il n’y aura pas de hausse de la TVA durant tout le quinquennat. Cette mesure sera rejetée le 16 décembre par le Sénat majoritairement à gauche.
——————–
49. 7 novembre – La gauche baisse de 10% le budget de la défense; les verts veulent la fin de la dissuasion nucléaire.

Le 7 novembre. le gouvernement fait adopter un budget triennal pour la défense en baisse de près de 10% par rapport à 2012. La gauche fragilise notre défense nationale et la puissance de la France.
——————–
50. 13 novembre – Face aux mauvais chiffres de la sécurité, Manuel Valls accuse la droite d’être responsable « du retour du terrorisme ».

Sommé de s’ expliquer sur l’augmentation préoccupante de l’insécurité en France en octobre (+ 8% pour les crimes et délits), Manuel Valls perd ses nerfs et accuse les députés U M P d’être la cause du « retour du terrorisme ». Un dérapage inacceptable condamné du bout des lèvres par François Hollande.
——————–
51. 19 novembre – La France perd son triple A.

L’agence de notation Moody’s annonce qu’elle retire à la France son triple A. Elle justifie sa décision par le manque de réformes structurelles et l’absence d’une stratégie crédible pour restaurer la compétitivité de notre économie. C’est un désaveu cinglant pour François Hollande.
——————–
52. 27 novembre – Les chiffres du chômage sont catastrophiques.

L’Insee annonce que le nombre de chômeurs progresse de 1,5%. Nous sommes sur un rythme moyen dramatique de 40 000 demandeurs d’emploi supplémentaires chaque mois depuis juillet. La France compte 3,1 millions de chômeurs.
——————–
53. 29 novembre – Mascarade de débat sur le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe.

Dans le cadre des auditions sur le mariage et l’adoption pour les couples homosexuels. organisées par les députés PS à l’Assemblée nationale. les représentants des grandes religions de France n’ont que quatre minutes chacun pour s’exprimer dans un climat hostile. La gauche montre un visage sectaire et intolérant.
——————–
54. 3 décembre – Cécile Duflot attaque l’Église Catholique.

Cécile Duflot accuse l’Église catholique de ne pas agir pour les plus démunis et menace de réquisitionner ses bâtiments. La ministre se trompe de cible, l’Église, avec le Secours catholique ou Emmaüs, est particulièrement active notamment sur la question de l’accueil des sans-logis.
——————–
55. 7 décembre – Le fiasco de Florange.

François Hollande laisse Arnaud Montebourg claironner une nationalisation partielle du site. Puis Jean-Marc Ayrault rejette toute nationalisation, avant d’annoncer un accord avec Mittal pour l’avenir de Florange. L’accord devient quasi caduc à peine annoncé par le Premier ministre. Amateurisme gouvernemental, double discours présidentiel, absence de stratégie économique : Florange résume toutes les errances de la gauche au pouvoir.
——————–
56. 8 décembre – Christiane Taubira veut détruire l’arsenal pénal contre la récidive.

Mme Taubira envoie un signal désastreux de laxisme, en annonçant une loi de suppression des tribunaux correctionnels pour mineurs récidivistes, des peines planchers et de la rétention de sûreté.
——————–
57. 10 décembre – François Hollande soutient une plainte de sa compagne devant la justice.

Au mépris de la séparation des pouvoirs, François Hollande et Manuel Valls écrivent chacun une lettre au tribunal de grande instance de Paris pour soutenir l’assignation déposée par Valérie Trierweiler contre une biographie la concernant. François Hollande avait claironné : « Moi, président de la République, je ferai fonctionner la justice de manière indépendante » (2 mai 2012).
——————–
58. 29 décembre – Le Conseil Constitutionnel censure la taxe à 75% de François Hollande.

Le Conseil constitutionnel retoque cette taxe au taux confiscatoire. Nous avions toujours dénoncé son inconstitutionnalité. Avec cette promesse démagogique, François Hollande a trompé les Français, en leur faisant croire qu’il suffisait de « taxer les riches » pour résoudre les problèmes de notre pays. En réalité, punir les plus « riches » jusqu’à ce qu’ils quittent notre pays, fait retomber l’effort sur les classes moyennes.
——————–
59. 9 janvier – L’ancien directeur de cabinet de Lionel Jospin est nommé à la tête du CSA.

François Hollande nomme Olivier Schrameck, ancien directeur de cabinet de Lionel Jospin, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA). Cette nomination intervient alors qu’Aurélie Fillippetti, ministre de la Culture et de la Communication, a de son côté menacé le PDG de France Télévisions le 12 décembre. C’est une évidente reprise en main politique de l’audiovisuel public. François Hollande avait assuré qu’il respecterait l’indépendance du service public : « Moi, président de la République, je n’aurai pas la prétention de nommer les directeurs des chaines de télévision publique » (2 mai 2013).
——————–
60. 13 janvier – Plus de 1 million de personnes défilent dans la rue pour demander un référendum sur le projet de loi sur le mariage et l’adoption pour les couples de même sexe.

François Hollande oppose une fin de non recevoir : il n’y aura ni débat ni référendum sur ce sujet.

DD

Publicités

Publié 16 février 2013 par jacqueslucienne dans == CONSO

  • CA POURRAIT CORRESPONDRE A UN CERTAIN FRANCOIS_
    il etait une fois un enorme monstre qui mangeait tous les habitants de la foret! Rien ne pouvait l'arreter.Mais un jour,il s'ecroula raide mort... a l'autopsie on constata qu'il avait un anus si minuscule qu'il ne pouvait pas evacuertout ce qu'il avait devore. MORALITE:quand t'es un petit trou du cul,evite d'avoir une grande gueule

  • MAZARIN

    A méditer, la citation de Colbert & Mazarin, qui n'a pas pris une seule ride !

    Colbert : Pour trouver de l'argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. j’aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou…
    > > > > > > > > > > Mazarin: Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l'État…, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l'État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.
    > > > > > > > > > > Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?
    > > > > > > > > > > Mazarin : On en crée d'autres.
    > > > > > > > > > > Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà.
    > > > > > > > > > > Mazarin : Oui, c’est impossible.
    > > > > > > > > > > Colbert : Alors, les riches ?
    > > > > > > > > > > Mazarin: Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres
    > > > > > > > > > > Colbert : Alors, comment fait-on ?
    > > > > > > > > > > Mazarin: Colbert, tu raisonnes comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! c'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… c'est un réservoir inépuisable.
    > > > > > > > > > >
    > > > > > > > > > > Extrait du "Diable Rouge" !
    > > > > > > > > > > C'était il y a 4 siècles !