J’ai 70 ans et je suis fatigué de travailler pour une immigration qui fou rien

 

J’ai 70 ans et je suis fatigué.

J’ai travaillé, à l’école, réussi ma  carrière sans l’aide de mes parents ; fille d’ouvriers j’en n’ai pas honte !! mais, je m’aperçois que tout va de travers de plus en plus chaque jour.

Les semaines de travail étaient longues sans 35 heures ni RTT ; c’était comme ça ; on s’en plaignait pas vraiment.

Je n’ai pas hérité de biens  substantiels, ma position professionnelle et sociale ne m’a pas été donnée non plus ; j’ai  travaillé pour ça.

Au soir de ma vie, je suis fatiguée.

Je suis fatiguée de m’entendre dire que je dois partager ce que j’ai avec des gens qui n’ont pas mon honnêteté.

Fatiguée de constater qu’en permanence nos gouvernements, de quelque bord qu’ils  soient, me prennent de l’argent pour donner à des gens trop paresseux pour  travailler.

Bien sûr, je veux bien aider ceux que le sort a brutalement

frappés : chômage, maladie grave.
Mais ce n’est pas le cas de la majorité des personnes concernées !
Je suis fatiguée de m’entendre rappeler combien la France va mal, par la  faute bien sûr de la droite, et aussi des socialistes (ou apparentés)  millionnaires comme  Mrs Fabius,  Strauss-Kahn (avant la chute),  Noah,  Berger, Mmes Bouquet, Balasko etc…


fatiguée de recevoir des leçons des mêmes, qui appellent de leurs voix une France ouverte à tous alors que tant d’entre eux résident à l’étranger pour ne pas payer leurs impôts en France.

Dans 5 ans ou 10 ans, si on continue à les suivre comme on le fait déjà, nous aurons l’économie d’un pays sous développé, la liberté de la presse de la Chine,  La violence du Mexique,  Et la même  intolérance que l’Iran.

Je suis fatiguée du comportement hégémonique des syndicats qui ne représentent pas grand monde mais n’hésitent pas à paralyser tout Le pays  pour satisfaire des intérêts purement corporatistes,  pour beaucoup hors du temps, sans strictement aucun souci du bien de la collectivité.
Je suis fatiguée que notre tolérance vis-à-vis des autres cultures nous amène à considérer comme normal que l’Arabie Saoudite finance chez nous des  mosquées,  où l’on prêche  la haine de l’Occident, avec les subsides qu’elle tire du pétrole, alors qu’elle proscrit sur son sol la construction d’églises et synagogues. . . 
Je suis fatiguée d’entendre à longueur de temps que je dois diminuer mes  émissions de CO2 parce que c’est «bon pour la planète», alors que la Chine  inaugure deux à trois centrales thermiques par semaine, .

Je suis fatiguée de m’entendre dire que notre tradition d’asile nous oblige à accepter tous les miséreux de la planète et à payer pour eux, même quand  ils sont clandestins ou n’ont jamais travaillé ni cotisé un centime chez  nous ; et je suis encore plus fatiguée de constater que nos personnages politiques,  de droite comme de gauche, trouvent apparemment ça très bien puisqu’ils ne  font rien pour y remédier quand ils sont au pouvoir, ou approuvent quand ils  sont dans l’opposition.

Je suis fatiguée des Français je crois :  prétentieux, donneurs de leçons,  égoïstes, assez lâches et finalement pas sérieux.

Fatiguée de devoir payer des impôts fonciers et taxes d’habitation largement augmentés alors qu’on s’est privé toute notre vie pour payer notre maison et maintenant on paye des dizaines de taxes toujours plus chère pour l’Etat qui gaspille notre argent sans compter, avec l’argent de toute la population Française !

Je suis heureuse d’avoir 70 ans car Je ne verrai pas le Monde que nous préparons consciencieusement par veulerie.

Mais je plains sincèrement mes  descendants.

Signer : Une grand mère indignée

Et si vous pensez comme moi,  alors envoyez ce texte à tous ceux qui pensent  comme nous.

Ils font tout pour empêcher Marine Le Pen d’accéder au pouvoir … Pourquoi !!!

imagesCASCIQIX.jpg

Y a t-il vraiment une caste qui lobotomise les électeurs contre le Front National afin de tenter de transmettre un sentiment de peur et ainsi garder leur avantage aux détriments des contribuables ?

Pourquoi tant d’économistes viennent jusqu’à la télé afin d’essayer de discréditer Marine Le Pen.

Pourquoi en même pas 1 an les insultes, la diabolisation, les attaques fusent à l’encontre du Front National par les plus riches et les grands dirigeants de ce pays ?

*******************

Je crois fermement que cela se passe de commentaires, alors je vous laisse regarder la vidéo et en juger par vous même.

image001112.gif

http://youtu.be/-ujgYtqdBus

Publicités

Publié 9 novembre 2011 par jacqueslucienne dans == CONSO

  • CA POURRAIT CORRESPONDRE A UN CERTAIN FRANCOIS_
    il etait une fois un enorme monstre qui mangeait tous les habitants de la foret! Rien ne pouvait l'arreter.Mais un jour,il s'ecroula raide mort... a l'autopsie on constata qu'il avait un anus si minuscule qu'il ne pouvait pas evacuertout ce qu'il avait devore. MORALITE:quand t'es un petit trou du cul,evite d'avoir une grande gueule

  • MAZARIN

    A méditer, la citation de Colbert & Mazarin, qui n'a pas pris une seule ride !

    Colbert : Pour trouver de l'argent, il arrive un moment où tripoter ne suffit plus. j’aimerais que Monsieur le Surintendant m'explique comment on s'y prend pour dépenser encore quand on est déjà endetté jusqu'au cou…
    > > > > > > > > > > Mazarin: Quand on est un simple mortel, bien sûr, et qu'on est couvert de dettes, on va en prison. Mais l'État…, lui, c’est différent. On ne peut pas jeter l'État en prison. Alors, il continue, il creuse la dette ! Tous les États font ça.
    > > > > > > > > > > Colbert : Ah oui ? Vous croyez ? Cependant, il nous faut de l'argent. Et comment en trouver quand on a déjà créé tous les impôts imaginables ?
    > > > > > > > > > > Mazarin : On en crée d'autres.
    > > > > > > > > > > Colbert : Nous ne pouvons pas taxer les pauvres plus qu'ils ne le sont déjà.
    > > > > > > > > > > Mazarin : Oui, c’est impossible.
    > > > > > > > > > > Colbert : Alors, les riches ?
    > > > > > > > > > > Mazarin: Les riches, non plus. Ils ne dépenseraient plus. Un riche qui dépense fait vivre des centaines de pauvres
    > > > > > > > > > > Colbert : Alors, comment fait-on ?
    > > > > > > > > > > Mazarin: Colbert, tu raisonnes comme un pot de chambre sous le derrière d'un malade ! il y a quantité de gens qui sont entre les deux, ni pauvres, ni riches… Des Français qui travaillent, rêvant d'être riches et redoutant d'être pauvres ! c'est ceux-là que nous devons taxer, encore plus, toujours plus ! Ceux là ! Plus tu leur prends, plus ils travaillent pour compenser… c'est un réservoir inépuisable.
    > > > > > > > > > >
    > > > > > > > > > > Extrait du "Diable Rouge" !
    > > > > > > > > > > C'était il y a 4 siècles !